La peur de réussir…qui conduit à l’échec

Ou comment s’auto-saboter

On parle beaucoup de la peur de l’échec… et rarement de la peur de réussir !

 

Cette peur se retrouve de manière inconsciente dans des domaines différents. Elle est souvent visible chez les sportifs : par exemple le « syndrome Poulidor » l’éternel second du Tour de France des années 60 et 70 alors qu’il est donné gagnant, l’auto-sabotage au moment fatidique.

Présente aussi chez les étudiants qui travaille jour et nuit pour son examen et..ne se réveille pas le jour. Chez le chercheur qui depuis 5 ans prépare un projet et le jour de la présentation devant des investisseurs oublie le chargeur de son ordinateur ! Ils avaient tout pour réussir.

La peur de réussite se situe dans un futur hypothétique…pas positif et conduit à un auto-sabotage inconscient!

La peur de réussite se situe dans un futur hypothétique…pas positif et conduit à un auto-sabotage inconscient!

Certaines causes :

– L’engagement : la réussite est engageante car arrivé à un certain niveau, il est « socialement » interdit de redescendre et pour cela, l ‘investissement peut être conséquent.

– Le manque de confiance en soi : pas eu assez de signes de reconnaissance positifs pour se sentir capable voire l’inverse « tu es un incapable », croyance ancrée de ne pas y arriver, sentiment d’imposture, peur du jugement, prise en compte la dévalorisation, l’insuccès des autres.

– La culpabilité : dépasser le « père », les collègues, les amis, trahir ses origines ou son milieu, se donner le droit de réussir, ne plus être comme les autres, peur du rejet.

– La réaction : Lorsque le projet de réussite ne m’appartient pas. « Mes parents veulent que je sois avocat » « Ma mère a toujours voulu que je remporte le 1er prix du conservatoire » (ce qui en fait était son rêve à elle).

– Les Haut Potentiel : réellement différents, réussir pourrait encore d’avantage creuser le fossé. Ils s’auto-sabotent, se brident pour n’avoir qu’un 12 quand ils pourraient facilement obtenir un 18.

– Une mauvaise expérience : avoir échouer, la croyance que « ce sera pareil » et cette peur prend tant de place que l’on finit par échouer.

– La peur du changement : changement de statut, sortir de sa zone de confort, se raccrocher à « ce que je sais faire », devoir refaire ses preuves, affronter l’inconnu.

 

Certains remèdes :

 

  • Formuler un objectif
  • Visualiser la réussite comme un film qui finit bien et les bénéfices
  • Se remémorer un succès
  • Lister les efforts, le travail accompli pour réussir
  • Lister les avantages en positif pour se motiver
  • Considérer les échecs passés comme un apprentissage, un moyen de comprendre, une halte bénéfique, un moyen d’innover, une leçon d’humilité
  • Se convaincre que tout est possible
  • Se donner une autorisation : celle de réussir
  • Revisiter ses croyances limitantes pour les comprendre et les dépasser
  • Oser la fierté..pour soi et notre environnement
  • Devenir modélisant
  • Assumer ses propres choix, ses envies

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre équipe

2 Coachs Séniors à votre écoute et spécialistes de l'accompagnement professionnel

Nous suivre

Copyright © 2021 - Adesso Academy. Tous Droits Réservés.

Nadia
Nadia Nadia