La place des femmes en entreprise et dans le coaching selon Czerna Assayag et Nadia Claudel

La place des femmes en entreprise et dans le coaching. Interview de Czerna Assayag et Nadia Claudel, coachs certifiées.

 

À l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, nos coachs senior se sont prêtées au jeu de l’interview croisée… Place des femmes en entreprise et inspirations personnelles, Czerna Assayag et Nadia Claudel lèvent le voile sur la question !

Les inégalités entre hommes et femmes ont la dent dure dans le business. Fortes de votre longévité dans l’univers des entreprises, racontez-nous de quelles évolutions vous vous réjouissez. 

 

Czerna Assayag: Je me réjouis que les métiers avant réservés aux hommes se soient beaucoup féminisés, comme les métiers de chirurgien, pilote, ingénieur, directeurs d’usine etc….

Nadia Claudel :  Les inégalités salariales existent toujours , cependant le droit des femmes à bien évolué et on ne sort pas d’un joug millénaire en quelques années! Je constate de plus en plus de femmes à la tête des entreprises ou dans les Comités de Direction et nombreux sont les hommes qui reconnaissent les compétences et qualités des femmes.

 

Quels sont les enjeux les plus urgents pour vous en termes de parité dans les entreprises ?

 

Czerna Assayag : Bien sûr égalité des salaires, mais aussi l’équilibre vie professionnelle et vie privée !

Nadia Claudel : Les salaires et peut être aussi de devoir démontrer plus et mieux pour des postes de haut vol. Le télétravail va en partie résoudre la présence au foyer (gestion des enfants, du ménage, des courses) qui, même si cela a très bien évolué reste encore des « occupations » largement réservées aux femmes.

 

En termes de coaching, y a- t-il des différences entre les élèves hommes et femmes ? 

 

 

Czerna Assayag : Personnellement j’apprécie beaucoup l’approche de coaching masculin car nos élèves hommes font un gros travail sur eux-mêmes, par exemple les changements de posture et le lâcher prise de leur égo.
 
 
 
Nadia Claudel : Il ne faut pas mélanger Hommes/Femmes et le féminin/masculin qui est en chacun de nous. Quel que soit le genre, certains de nos élèves arrivent avec un masculin très développé: agir, prendre le lead ou des décisions, qui correspond à ce qui est demandé dans leurs fonctions et viennent apprendre le côté plus «  féminin » : écouter, laisser la place à l’intuition, aux ressentis…
 
 

 

Parlons statistiques, quel est le % d’élèves hommes et femmes dans les formations Adesso Academy. Expliquez ces (in)égalités

 

Czerna Assayag : Il y a plus de femmes que d’hommes: 70% de femmes pour 30% d’hommes.

Nadia Claudel : Encore majoritairement des femmes. Les 3 dernières années il y avait une évolution, nous avions même une promotion 50/50 et la dernière..il n’y a que des femmes! Même phénomène qu’en entreprise mais inversé: la parité avance lentement mais je reste convaincue que cette progression va continuer.

 

À titre personnel, citez les avantages éventuels d’être une femme dans la posture de coach ?

 

Czerna Assayag : Je pense que les femmes sont habituées à vivre au quotidien dans des postures et identités différentes. Une femme est une épouse, une mère, elle travaille, elle organise, etc… Ceci peut aider dans la relation de coaching d’intégrer ces différents aspects, de les accueillir avec compréhension et bienveillance sans être dans le jugement.

Nadia Claudel : Peut être la diversité des postures et la capacité d’accueillir plus facilement les émotions. Je n’y vois pas forcément que des avantages car il y a plus de femmes que d’hommes dans notre métier et pour un client, il est intéressant de pouvoir choisir entre un homme et une femme, ce qui ne lui évoque pas la même chose.

 

Une femme qui vous inspire ?

 

Czerna Assayag : Je citerai deux femmes: Meryl Streep pour sa capacité d’incarner avec authenticité les rôles qu’elle joue et Simone Veil pour ses convictions et sa bataille pour les femmes alors qu’elle a connu un passé très douloureux.

Nadia Claudel: Nina Hagen, pas pour ses idées engagées et sa culture punk mais parce qu’elle est capable de passer de l’opéra, du classique au rock sans effort dans des déguisements excentriques et… au sortir de la scène, sans fard, raconter l’histoire de l’opéra ou de Berlin avec intelligence et sérieux. Je suis admirative de ces talents incarnés et du sérieux qui ne se prennent pas au sérieux!

 

Votre révolte quotidienne ? 

Czerna Assayag : Je me bats pour la loyauté et le respect de l’autre.

 

Nadia Claudel : De manière générale, être alignée entre mes valeurs et mes actes. Si on en revient aux femmes, la maltraitante physique, verbale ou psychologique qui reste encore trop présente!  A contrario, je ne parlerai pas de « révolte » mais reste estomaquée par des déclarations féministes à l’extrême où l’on dénonce la violence des hommes avec autant, voire plus encore de violence. 

 

 

4 Commentaires

  1. Ainhoa Gonzalez Gracia

    J ai adore l entretien! J ai le privilège de connaître Czerna, elle m’a énormément aidé dans mons développement via le coaching. C’est top!
    Grand merci pour ce que vous faites!

    Réponse
  2. Labouz

    👍😉

    Réponse
  3. Quendez Christine

    Bel interview, où je retrouve la sincérité et la droiture de mon amie Nadia. Oui, je peux témoigner de l évolution méritée de la position de la femme dans notre société avec encore la nécessité de prouver, de démontrer les compétences. Bravo pour ce que vous faites toutes deux.

    Réponse
  4. Vignes

    Bravo à vous deux mesdames ! Nadia je ne suis pas étonnée de ta référence à Nina haggen ! Longue vie, abondance et prospérité à adeso ! Juliette

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre équipe

2 Coachs Séniors à votre écoute et spécialistes de l'accompagnement professionnel

Nous suivre

Copyright © 2021 - Adesso Academy. Tous Droits Réservés.